salaire freelance calcul

Le salaire freelance est un salaire qui est payé à des personnes exerçant une activité indépendante. Le terme « freelance » signifie que le travailleur ne fait pas partie d’une entreprise. Il peut s’agir de :

  • Travailleurs indépendants
  • Consultants
  • Pigistes..

Voici une méthode efficace pour effecteur un calcul d’un salaire freelance !

Méthode de calcul d’un salaire freelance

Pour effecteur un calcul d’un salaire freelance, il faut prendre en compte différents éléments :

  • Le temps de travail effectif
  • Le nombre d’heures travaillées
  • La rémunération horaire
  • Le taux horaire

Le temps de travail effectif est constitué des heures réalisées pour l’entreprise cliente, mais aussi les heures consacrées à la prospection commerciale.

Pour effecteur un calcul d’un salaire freelance, vous devez utiliser un taux horaire. Celui-ci dépendra du statut choisi parmi les suivants :

  • Auto-entrepreneur
  • Indépendant
  • Portage salarial…

La question est : quels sont les charges à déduire du salaire d’un freelance ?

Quels sont les charges à déduire du salaire freelance ?

Le salaire net d’un freelance est soumis à différentes charges, notamment les cotisations sociales et les impôts.

Les charges sociales sont versées aux organismes sociaux pour le compte des indépendants. Elles sont calculées sur la base du revenu annuel du freelance. En cas de déficit, elles peuvent être remboursées par l’État au cours de l’année suivante. Les plus importantes sont :

  • La CSG (Contribution Sociale Générale) ou CRDS (Contribution pour le Remboursement de la Dette Sociale) qui est prélevée à hauteur de 5,1% sur le traitement brut perçu par un indépendant
  • La CFP (Contribution à la Formation Professionnelle) : elle est aussi appelée « taxe d’apprentissage » et permet de financer la formation professionnelle initiale et continue des jeunes
  • L’assurance-maladie obligatoire : il s’agit d’une assurance-vieillesse destinée aux indépendants qui ne relèvent pas d’un régime spécial (libraire, artiste…)
  • L’assurance-maternité obligatoire : elle concerne tout freelance dont le chiffre d’affaires annuel déclaré n’excède pas 27 420 € HT
  • L’allocation familiale: elle est versée aux parents ayant au moins 3 enfants âgés de moins de 18 ans ou si l’enfant concerné bénéficie d’une allocation handicapés.  Elle est égale à 54 % du plafond journalier mensuel du SNSS (Système National des Statuts Spéciaux), soit 807,65 € en 2018
  • Le paiement des indemnités journalières : seuls les freelances affiliés au régime générale peuvent y prétendre.

Bien sûr, l’activité réalisée peut aussi influencer le calcul !

Le calcul du salaire freelance est-il différent selon la nature du travail effectué ?

Le calcul du salaire freelance est différent selon la nature de l’activité. Le tarif horaire d’un freelance étant libre, il est parfois difficile de connaître son taux horaire lorsqu’on débute dans le milieu…

Il convient alors d’appliquer un pourcentage au chiffre d’affaires réalisé afin de déterminer son prix de revient. La nature du travail effectué peut influencer le tarif horaire appliqué, nous allons donc voir comment cela fonctionne.

En tant que freelance, si vous êtes amené à réaliser des missions ponctuelles pour plusieurs clients (prestataire externe), vous pourrez faire appel à une société qui facturera votre prestation directement au client. Cette solution présente plusieurs avantages. Vous évitez surtout les problèmes liés aux charges sociales et fiscales.

Avec ce type de contrat, le salarié est considéré comme indépendant et travaille en partenariat avec une entreprise spécialisée qui s’occupe des relations contractuelles avec les clients.

Rappel sur les avantages ou les inconvénients à travailler en freelance

Le travail indépendant est un bon moyen de travailler à son compte. Si vous souhaitez avoir plus d’indépendance et évoluer vers une carrière plus dynamique, il peut être intéressant de choisir cette option. En effet, le principal avantage du travail indépendant est que vous pouvez décider de votre propre emploi du temps, ce qui peut être très valorisant pour les personnes qui sont habituées au rythme effréné d’une société où tout va toujours trop vite !

Il y a aussi l’avantage de la flexibilité au niveau du lieu de travail. Si vous n’aimez pas votre bureau actuel, le fait de pouvoir changer d’espace et donc d’environnement peut vous aider à améliorer votre productivité.

Bien sûr, le travail en freelance présente aussi des inconvénients. En tant qu’individu indépendant, il sera difficile pour certaines personnes de se faire connaître ou encore d’obtenir des conseils extérieurs sur comment garantir la réussite financière à long terme pour eux-mêmes…

Quelle est la réglementation en vigueur concernant le salaire freelance ?

Le statut de freelance est un régime qui permet à l’entrepreneur d’exercer son activité professionnelle sous le statut juridique de la micro-entreprise. Ce régime est très avantageux pour l’indépendant, car il donne droit à une exonération de charges sociales et fiscales.

Le statut du freelance est accessible aux personnes physiques qui ont choisi d’exercer leur activité en tant qu’indépendant. Le travailleur indépendant doit disposer d’un numéro SIRET ou SIREN pour pouvoir bénéficier du statut de freelance. Cela signifie que ce numéro unique doit figurer sur tous les documents administratifs et commerciaux relatifs à votre activité professionnelle (devis, factures).

Existe-t-il des aides ou des crédits d’impôt pour les freelances ?

En tant que travailleur indépendant, vous pouvez bénéficier de plusieurs aides ou crédits d’impôt. Il est important de noter que toutes ces aides ou crédits d’impôts ne sont pas cumulables entre eux. En effet, il faut respecter des plafonds de revenus pour le bénéfice de certaines aides et crédits d’impôts (ex : la prime d’activité).

Toutefois, il existe des dispositifs qui peuvent être cumulés entre eux (ex : le crédit impôt recherche et le CICE). Avant de se lancer en freelance, mieux vaut se renseigner sur les différentes aides auxquelles vous pourrez prétendre afin d’optimiser votre situation financière à la fin de l’année fiscale !