De nos jours, il semble que la concurrence soit omniprésente. Qu’il s’agisse de se comparer aux personnes que l’on suit en ligne ou de rester tard au bureau pour « travailler plus fort » que les collègues, on a toujours tendance à être en concurrence.

Pourquoi est-ce que c’est comme ça ? Bien que certains professionnels puissent trouver l’inspiration d’avoir pour objectif de travailler contre leurs collègues, ne serait-il pas préférable de travailler en équipe au lieu de regarder constamment ce que font les autres ? Ne serait-il pas mieux de se concentrer sur la tache à accomplir ?

La concurrence sur le lieu de travail est particulièrement stressante pour toutes les personnes concernées. Votre gestionnaire, votre collègue de travail et bien sûr Vous. En fin de compte, elle mène à un environnement négatif à la fois dans la tête et au bureau. Voici quelques idées sur la façon dont on peut écraser la compétition entre collègues de travail.

La réflexion intérieure

Au lieu de vous concentrer sur la concurrence avec votre collègue, vous devez d’abord vous consacrer un peu de temps pour une réflexion intérieure. Si vous vous arrêtez pour analyser la situation et déterminer pourquoi un collègue fait ressortir cette envie concurrentielle en vous, alors vous trouverez la réponse : que vous devez arrêter. Quel besoin essayez-vous de combler en étant ultra compétitif ? Qu’est ce que vous espérez en étant le premier à terminer le projet, ou celui qui recevra le long courriel de votre patron ? Si ce que vous recherchez est le respect, l’épanouissement ou la reconnaissance, alors c’est à vous de trouver un moyen de vous donner ces choses d’une façon plus saine.

Les questions qui se posent

Prenez un moment pour vous poser les questions suivantes : Pourquoi ressentez-vous le besoin de rivaliser avec votre collègue ? êtes-vous jaloux de leur position ou pensez-vous qu’ils ont une meilleure relation avec votre patron ? Avez-vous peur de perdre votre emploi ? Votre collègue gagne-t-il plus d’argent que vous ?

Selon les spécialistes, ces pensées négatives font références au « syndrome de l’imposteur », ou à la peur de faire quelque chose de mal. Vous êtes toujours inquiets que quelqu’un vous appelle parce que vous ne faites pas les choses correctement et vous utilisez la comparaison pour vous assurer que vous êtes à la hauteur. Le problème c’est que ça écrase aussi l’innovation. Vous ne ferez ou ne créerez jamais quelque chose de vraiment nouveau si vous vous permettez seulement de prendre des mesures qui ont été validées par ceux qui vous entourent. Se comparer aux collègues créer plus de doutes et rend le travail ennuyeux plutôt que de donner la confiance qui vous est nécessaire.

Ce qu’il faut faire

Certains d’entre vous pensent peut-être que la concurrence avec un collègue fait travailler plus fort et plus intelligemment. Mais même s’il est vrai qu’une certaine rivalité peut être saine, cela dépend vraiment si c’est bénéfique ou non pour toutes les personnes concernées. Vous devez garder à l’esprit la façon dont vos collègues traitent les autres. Est-ce qu’il  est aliéné ou est-ce que vous le stressez parce que vous ressentez le besoin d’être performant ? Ou vice versa ? C’est ici que vous devez communiquer avec cette personne et être honnête avec elle quant à vos intentions.

Si vous n’êtes pas sûr que la compétition est un facteur de motivation pour vous, vos collègues ou les membres de votre personnel, envisagez de faire passer à l’équipe un test de personnalité ensemble. Il est conçu pour vous aider à identifier vos forces, vos défis et vos motivations uniques et pourrait vous aider à rendre l’environnement plus inclusif et inspirant. Et Il n’y a aucune raison pour que ceux qui sont motivés par la compétition ne puissent pas l’accepter, alors que ceux qui sont frustrés sont incités à suivre une méthode différente

La confiance en soi

Le fait d’avoir confiance en vous et de le reconnaître vous aidera à cesser de vous comparer à vos collègues de travail. Comme mentionné précédemment, se comparer à ses collègues crée plus de doutes et rend le travail ennuyeux, plutôt que de donner la confiance qui vous est nécessaire. Essayez de remplacer la concurrence avec votre collègue par la confiance en vous-même. Si vous canalisez toute cette énergie et que vous vous consacrez à essayer d’aller de l’avant, et d’être plus malin que votre collègue en vous concentrant plutôt sur votre propre travail, vous constaterez que tout ce que vous voulez vraiment c’est de savoir que vous êtes bon dans ce que vous faites, et vous n’avez besoin de la validation de personne pour cela.