Lis moi avec webReader

Sur 562 sites Internet proposant des offres de crédit à la consommation, seuls 30 % d’entre eux ont passé avec succès une épreuve de contrôle du respect de la réglementation européenne menée au sein de l’UE par chacune des autorités nationales chargées de l’application des lois. Pour les sites présentant des irrégularités, les principaux problèmes constatés concernaient les informations manquantes dans les publicités (pour 46 % d’entre eux), l’omission d’informations essentielles sur les offres remises aux consommateurs (pour 44 % d’entre eux) et une présentation trompeuse des coûts (pour 20 %). 6 pays (Italie, Estonie, Lettonie, Lituanie, Slovaquie et Suède) ont, en outre, mené une enquête plus poussée touchant 57 sites afin de contrôler, notamment, les mesures de paiement, le traitement des plaintes ainsi que les clauses et conditions dans ce domaine. Il ressort de cette vaste enquête que la France et le Portugal sont les 2 pays où le taux de sites Internet présentant des irrégularités est le plus faible (respectivement 22 % et 35 %).