Lis moi avec webReader

Eric BESSON, Ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique se félicite de la décision du FSI d’entrer à hauteur de 80 M€ au capital du groupe NGE, premier groupe français indépendant du secteur des travaux publics, dans le cadre de son rapprochement avec le groupe TSO, dernière société indépendante française spécialisée dans la construction, la pose et le renouvellement de voies ferrées.

Ce rapprochement, qui permettra de favoriser l’émergence d’un acteur de premier plan doté d’une offre intégrée sur le segment des infrastructures routières et ferroviaires, permet de répondre à la nécessité de mieux consolider nos filières industrielles, et de créer des champions français capables de proposer des offres complètes de produits et services.

Cette intervention positive du FSI pour consolider la filière française vient par ailleurs conforter l’action du Gouvernement en faveur de l’industrie ferroviaire.

Le Gouvernement a ainsi mis en place récemment ou renforcé plusieurs dispositifs pour accompagner l’industrie ferroviaire :

› la région Nord Pas de Calais héberge le pôle I-TRANS, qui est l’un des 18 pôles de compétitivité à vocation mondiale. Ce pôle a permis de labelliser 67 projets d’innovation et 28 projets de recherche, pour un montant d’environ 230 M€

› un Comité stratégique de filière a été créé dans le secteur du ferroviaire. Installé officiellement en octobre 2010, sous la Vice-présidence du Sénateur Louis NEGRE, ce Comité stratégique a pour objectif de permettre une concertation de l’ensemble des acteurs autour de propositions d’actions pour dynamiser la filière.

› enfin, dans le cadre du programme des investissements d’avenir dirigé par René RICOL, l’industrie ferroviaire bénéficie d’un soutien spécifique. Elle a ainsi obtenu la labellisation d’un Institut de Recherche Technologique, le projet Railenium, qui permettra de créer un centre de R&D de niveau mondial dédié à l’infrastructure ferroviaire, disposant d’une boucle d’essais de 5 km. C’est un projet de très grande ampleur, avec un budget de 550 M€, dont 20% sont apportés par l’Etat et 15% par le Conseil Régional Nord-Pas de Calais. Par ailleurs, l’industrie ferroviaire bénéficiera de 150 M€ dans le cadre du programme « Véhicule du Futur »

Eric BESSON a déclaré : « cet investissement ambitieux du FSI répond aux deux objectifs du Gouvernement de favoriser le développement des ETI (entreprises de taille intermédiaire), et de consolider nos filières industrielles en créant des champions capables de proposer des offres complètes de produits et services. Cet investissement du FSI complète par ailleurs les efforts déjà nombreux faits par le Gouvernement au bénéfice du secteur ferroviaire ».