Lis moi avec webReader

Pierre LELLOUCHE, Secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, a présidé vendredi 29 avril au lancement officiel de « Global X ».

Ce projet inédit, qui réunit 3 grands groupes (Thalès, Geodis et Sodexo) et 11 PME françaises, vise à constituer une véritable équipe de France à l’export pour mieux saisir les opportunités de marchés associées aux opérations de maintien de la paix de l’ONU.

Luc Vigneron, Président Directeur général de Thalès, Jean-Michel DEMEULENAERE, Directeur général délégué de Geodis, Aurélien SoneSONET, Vice-président de Sodexo et Thierry BARBOTTE, Président directeur général du groupe Vergnet, ont signé sous l’égide du Secrétaire d’Etat au Commerce extérieur un accord de partenariat scellant l’alliance des grandes entreprises et des PME.

Chaque année, les Nations Unies passent pour 14 milliards de dollars de marchés, dont 3 milliards de dollars (20%) pour assurer l’équipement et les services des troupes déployées dans le monde.

Bien qu’elle soit l’un des tout premiers contributeurs aux opérations de maintien de la paix, avec 1 700 soldats mobilisés et 7,6% du budget, la France en récolte encore insuffisamment les fruits au plan économique et commercial : la part de marché des entreprises françaises dans les contrats de l’ONU pour le maintien de la paix reste en effet inférieure à 4%.

Or, les entreprises françaises disposent de compétences élargies pour répondre efficacement aux besoins de l’ONU sur toute la gamme de produits et de services : restauration, énergie, transport, logistique, télécommunications…

Avec la création de Global X, nos entreprises vont disposer d’un outil permanent de coordination pour répondre ensemble aux appels d’offres passés par les agences de l’ONU.

Pour Pierre LELLOUCHE, « nos entreprises, petites et grandes, ont tout pour réussir sur les marchés du maintien de la paix : la technicité, l’ingéniosité, l’exhaustivité. Il ne leur manquait plus qu’un ingrédient pourtant central du succès : la solidarité. Global X, c’est le premier exemple probant et inspirant d’une équipe de France de l’export qui a su se structurer et développer une véritable force de frappe pour conquérir les parts de marchés que l’excellence française mérite. »